logo sainte eulalie transparence

Les projets

1. Suppression des trois passages à niveau par RFF

Passage-a-niveau
PN

Ce projet porté par Réseau Ferré de France, doit être soumis à une enquête publique, qui doit avoir lieu en milieu d’année 2019. Cette opération a pour objectif, à terme, la suppression des trois passages à niveau de la commune, les n°507, 508 et 509, et le rétablissement de circulation par des passages souterrains. L’objectif de RFF est de sécuriser le franchissement des voies ferrées afin d’anticiper l’augmentation du trafic sur la ligne.

Malheureusement, parmi les scénarios d’aménagements possibles pour supprimer les trois passages à niveau, RFF n’a proposé, à la concertation préalable, que la solution dite des « Ponts Rails » et a écarté purement et simplement le scénario de l’enfouissement :

Bilan de la concertation de RFF sur le projet de suppression des passages à niveau

La concertation préalable, organisée par RFF dans le cadre du projet de suppression des 3 passages à niveaux de Sainte-Eulalie, a eu lieu du 24 novembre 2014 au 9 janvier 2015. Le but pour RFF était d’associer les habitants, les associations et les élus au projet. La mobilisation a été très forte, à la hauteur des enjeux.
De nombreux Eulaliens se sont exprimés, 348 eulaliens sont intervenus sur le registre, 4 par courrier et 16 par mail. 5 pétitions ont circulé et ont rassemblé plus de 1 000 signatures et 1 délibération du Conseil Municipal a été prise.
Nous avons été 99.5% à nous opposer clairement, d’une façon ou d’une autre, au scénario proposé par RFF affichant une préférence forte et argumentée pour le scénario de l’enfouissement de la voie ferrée.

1. Le scénario de l’enfouissement n’est pas retenu par RFF

Même si le bilan de la concertation est approuvé, RFF n’envisage pas de retenir le scénario de l’enfouissement. RFF met en avant, pour justifier son choix, des critères environnementaux et engendrent des difficultés de réalisation également sur le volet financier. RFF rappelle que le scénario de l’enfouissement coûte près de 141 millions d’euros, alors que le scénario dit « des mesures compensatoires », y compris les murs anti-bruits, proposés à la concertation préalable, ne coûte que 31 millions d’euros.

Ceci est clairement une fin de non recevoir de RFF qui écarte, une nouvelle fois, le scénario de l’enfouissement de la voie de chemin de fer alors que les Eulaliens, les associations et les élus plébiscitent cette solution. Les préoccupations financières de RFF sont compréhensibles mais elles ne doivent pas se faire au détriment de la qualité de vie des Eulaliens !

2. Le scénario des mesures compensatoires sera ajusté par RFF

Il ressort aussi de la concertation préalable, plusieurs propositions qui ont émergé des échanges avec les Eulaliens. RFF se propose d’étudier pour améliorer le scénario des « mesures compensatoires ». Il s’agit en particulier d’abandonner l’itinéraire passant par le pont Lacroix pour rejoindre le quartier de Bellassise au profit d’autres solutions qui se rapprochent plus des flux routiers existants. RFF évoque aussi la nécessité d’un travail d’insertion de la passerelle piétonne initialement prévue à proximité du rond-point de Grand Tour.

En conclusion, RFF affiche, dans ce bilan de la concertation, une volonté d’être à l’écoute et d’informer plus souvent les Eulaliens. Nous espérons donc être enfin entendus, et ce, avant le lancement de l’enquête publique qui aura lieu vraisemblablement mi 2019.

2. Développement économique

parapharmacie
Foir-fouille
marche-bio
loisirs
restauration

Les nouvelles enseignes de Grand Tour

L’Avenue d’Aquitaine, construite autour de son hypermarché, est aujourd’hui la première rue commerçante de la Rive Droite. Elle est en pleine métamorphose. Elle continue sa mutation vers une offre de loisir et se tourne chaque jour un peu plus vers un modèle de consommation plus vertueux. Sa position stratégique entre deux ronds points de l’autoroute et le dynamisme de ses entrepreneurs a permis à la commune d’en faire une artère structurante, qui pétille de vie et de projets. Grand Tour propose une offre commerciale complète pour tous les moments de la journée et tous les types de clientèle. Avec près d’une dizaine d’ouvertures de commerces sur les quatre derniers mois et une moyenne de « cinq ouvertures d’enseignes pour une fermeture », les commerces et les services Eulaliens se portent bien. Ils poursuivent la dynamique de diversification de l’offre tout en développant l’emploi et en apportant de nouvelles recettes à la commune de Sainte-Eulalie.

Marché bio : Le meilleur de la terre !

A côté de Leclerc auto, ouvrira mi-novembre, une nouvelle enseigne alimentaire de produits uniquement bio. Le bio représente aujourd’hui seulement 4% des achats alimentaires mais les préoccupations environnementales et de santé conduisent à une forte croissance de la demande. Marché bio permet aussi au-delà des grandes multinationales, l’ouverture de ses rayons aux petits producteurs locaux. C’est l’amorce de l’indispensable transition alimentaire pour tous.

Parapharmacie : La santé, un trésor !

La parapharmacie de Leclerc présente dans la galerie marchande de Leclerc se déplace dans un nouvel espace de plus de 500 m2 situé dans les locaux de l’ancien restaurant le « Chinois Gourmand ». L’agrandissement de la surface de vente permettra en particulier d’élargir l’offre de matériel médical et les espaces de conseils. L’ouverture est prévue en décembre 2019.

Intersport et la FoirFouille : "s’agrandir pour mieux accueillir !"

Les deux enseignes déjà présentes dans le centre commercial des « Vergers de Sainte-Eulalie » vont déménager de quelques centaines de mètres pour réouvrir début mars 2020, avec des espaces plus grands et avec plus de services. Les deux chantiers sont actuellement en cours Avenue d’Aquitaine.

La diversification de l’offre : une priorité

La zone commerciale de Grand Tour est de plus en plus attractive. Elle se développe, crée des emplois, des services, génère des recettes pour Sainte-Eulalie afin de financer ses projets et participe à l’aménagement et à l’attractivité de la Commune.
Des enseignes nationales ou locales cherchent à se développer en s’installant de part et d’autre de l’avenue d’Aquitaine. Aujourd’hui, leur implantation bénéficie en France d’une règlementation très libérale fondée sur les libertés d’entreprendre, d’implantation, d’exploitation et de concurrence.
La Commune de Sainte-Eulalie va néanmoins définir des secteurs d’implantation par type d’activité afin de soutenir un commerce plus durable. Les activités liées au développement durable, à l’économie verte sont appelées à se développer et préfigurent le modèle de demain. La commune souhaite conforter sa dynamique autour des enseignes de loisirs mais aussi favoriser de nouvelles activités sur Grand Tour, telles que l’hôtellerie, les bureaux et les activités innovantes. La montée d’enseignes haut de gamme et le développement des enseignes existantes participent à conforter l’ensemble de la zone Grand Tour.

Favoriser l’accès à l’emploi

La zone de Grand Tour compte aujourd’hui, à elle seule, 1 276 emplois directs, dont 92% en contrats à durée indéterminée en plein temps ou en temps partiel. La Commune, via sa plateforme des services publics, multiplie les initiatives pour mettre en lien les demandeurs d’emploi et les enseignes, en particulier lors des ouvertures. L’apprentissage, l’alternance, pour les jeunes, sont encouragés. Le service emploi de la Commune propose aussi, dans le cadre d’un dispositif partenarial, une aide aux créateurs et aux repreneurs d’entreprise.

3. Des équipements pour Sainte-Eulalie et au-delà

 

jardin-crematorium
urne
Interieur-crematorium
crematorium-vue-d-ensemble

Le crématorium de Sainte-Eulalie

Futur service public de la commune, le projet de crématorium, ne laisse pas indifférent. Il permettra de répondre aux besoins des familles endeuillées, de les accompagner suite à la perte d’un parent disparu. Cet équipement a pour vocation d’être utilisé par les Eulaliens mais aussi par les habitants des communes voisines.

Le respect des défunts et des familles au cœur du projet

Aujourd’hui, c’est plus d’une personne sur deux qui choisit la crémation. La pratique est en constante augmentation. En 1980, seul 1% des Eulaliens la choisissait. C’est une profonde mutation, que la commune a souhaité accompagner. Le seul crématorium de la Rive Droite est aujourd’hui à Montussan , il n’est plus suffisant pour faire face aux besoins du territoire, ce qui occasionne pour les familles en deuil des frais, de l’attente, parfois même de la détresse. Attendre 8 ou 10 jours parfois aujourd’hui pour faire une crémation, en raison de l’insuffisance de crématoriums en Gironde, n’est pas respectueux des défunts et de leurs familles. Afin d’y remédier, le conseil municipal a choisi de construire un nouveau crématorium. C’est le terrain de la rue de la Commanderie des Templiers qui a été finalement retenu pour accueillir le projet. Un lieu adapté, boisé, visible, très accessible depuis la sortie de l’autoroute et propriété de la commune de Sainte-Eulalie. Le projet du nouveau crématorium est situé au Nord de la zone commerciale de la commune, le long de la départementale D242, de l’autre côté de l’autoroute A10 par rapport au bourg de Sainte-Eulalie, à la limite des communes d’Ambarès-et-Lagrave et de Saint-Loubès. C’est un bâtiment moderne et lumineux, qui sera prochainement construit. Il sera doté d’une architecture sobre, propice au calme et au recueillement. La salle de cérémonie et son hall ont été conçus pour accueillir jusqu’à près de 200 personnes. Elle est largement ouverte, sur un jardin paysagé, planté de chênes centenaires. En plus de la traditionnelle salle d’attente, un salon des retrouvailles de près de 45 m2 permettra à la famille et aux proches en deuil de se réunir après la cérémonie. Ce nouvel équipement permettra un accueil digne et empreint d’humanité.

Un service public de proximité

C’est la société des Crématoriums de France, qui a été choisie par la commune, à l’issue d’une procédure de délégation de service public, pour construire puis gérer le crématorium, pour une durée de 25 ans. Ils accueilleront et accompagneront les familles endeuillées et animeront les cérémonies avant de procéder à la crémation. Le bâtiment comportera une zone dédiée au recueillement des familles et une zone technique et administrative réservée au personnel. La filtration mise en place répondra à l’arrêté drastique du 28 janvier 2010 relatif à la législation funéraire et ne rejettera donc pas de fumée, ni de rejet de polluants dans l’atmosphère. Outre les aménagements paysagers et les espaces verts, le projet comporte un parking de 90 places de stationnement. C’est l’architecte Olivier Rozé qui a conçu le projet. « Nous avons voulu mettre l’accueil de la famille au cœur du projet, de l’architecture aux espaces verts, avec le souci permanent de proposer un cadre serein et paisible ».

Des recettes pour Sainte-Eulalie

Le coût de construction du crématorium, qui s’élève à 3 M d’euros hors taxe est entièrement à la charge de la Société des Crématorium de France. Au terme du contrat, la commune sera malgré tout propriétaire du bâtiment et de son terrain, et ce, sans contre-partie. La commune percevra en plus une redevance de 120 000 euros par an soit au minimum 3 M d’euros sur la durée de la concession.

La concertation au cœur du projet

En amont du projet et dès novembre 2017, deux réunions de quartier ont été organisées, puis un temps de concertation a eu lieu le 1er février 2018 à la Mairie d’Ambarès en présence de nombreux Maires du Canton de la Presqu’île. Enfin, du 6 septembre au 7 octobre une large enquête publique a permis à chacun de s’exprimer et de répondre aux nombreuses questions. En parallèle, un registre de concertation est ouvert en Mairie jusqu’au 31 décembre 2019.

Rapport et conclusions du Commissaire Enquêteur

Le rapport ainsi que les conclusions du Commissaire Enquêteur sont téléchargeables dans le lien ci-après :

Rapport et conclusions commissaire enquêteur

pdf

Conclusions&Avis_CrematoriumStEulalieVS

Size: 1.14 MB
Hits : 8
Date added: 2019-11-12
pdf

RapportCrematoriumSteEulalieVS

Size: 2.10 MB
Hits : 4
Date added: 2019-11-12

MENTIONS LEGALES

Qui sommes nous ?

Maire de Sainte-Eulalie

Le directeur de la publication est : Hubert Laporte

Propriété intellectuelle et droits d'auteurs

La reproduction même partielle de ce site internet et de l'ensemble de son contenu est interdite sans autorisation.

Informatique et libertés

Conformément à la recommandation 2005-284 de la CNIL, le présent site web n'a pas fait l'objet d'une déclaration en tant que tel. Toutefois, tous les traitements de données présents ou à venir concernant le dit site ont été ou seront déclarés à la CNIL.

Les traitements susnommés sont conformes à la NS48 du 07/06/2005 éditée par la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL). Conformément aux articles 38 et 40 de la loi 2004-801 du 06/08/2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression des données vous concernant.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à :

Mairie de Sainte-Eulalie
1 Place Charles de Gaulle
33560 Sainte-Eulalie

Téléphone : 05 556 06 05 59

Ouverture du Lundi au Vendredi de 09h à 12h
et de 14h à 18h

Le destinataire des données est : Hubert Laporte, maire de Sainte-Eulalie
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Hébergement

Tous nos sites sont hébergés sur les serveurs de la société OVH.