logo sainte eulalie transparence

Les projets

1. Suppression des trois passages à niveau par RFF

Passage-a-niveau
PN

Ce projet porté par Réseau Ferré de France, doit être soumis à une enquête publique, qui doit avoir lieu en milieu d’année 2019. Cette opération a pour objectif, à terme, la suppression des trois passages à niveau de la commune, les n°507, 508 et 509, et le rétablissement de circulation par des passages souterrains. L’objectif de RFF est de sécuriser le franchissement des voies ferrées afin d’anticiper l’augmentation du trafic sur la ligne.

Malheureusement, parmi les scénarios d’aménagements possibles pour supprimer les trois passages à niveau, RFF n’a proposé, à la concertation préalable, que la solution dite des « Ponts Rails » et a écarté purement et simplement le scénario de l’enfouissement :

Bilan de la concertation de RFF sur le projet de suppression des passages à niveau

La concertation préalable, organisée par RFF dans le cadre du projet de suppression des 3 passages à niveaux de Sainte-Eulalie, a eu lieu du 24 novembre 2014 au 9 janvier 2015. Le but pour RFF était d’associer les habitants, les associations et les élus au projet. La mobilisation a été très forte, à la hauteur des enjeux.
De nombreux Eulaliens se sont exprimés, 348 eulaliens sont intervenus sur le registre, 4 par courrier et 16 par mail. 5 pétitions ont circulé et ont rassemblé plus de 1 000 signatures et 1 délibération du Conseil Municipal a été prise.
Nous avons été 99.5% à nous opposer clairement, d’une façon ou d’une autre, au scénario proposé par RFF affichant une préférence forte et argumentée pour le scénario de l’enfouissement de la voie ferrée.

1. Le scénario de l’enfouissement n’est pas retenu par RFF

Même si le bilan de la concertation est approuvé, RFF n’envisage pas de retenir le scénario de l’enfouissement. RFF met en avant, pour justifier son choix, des critères environnementaux et engendrent des difficultés de réalisation également sur le volet financier. RFF rappelle que le scénario de l’enfouissement coûte près de 141 millions d’euros, alors que le scénario dit « des mesures compensatoires », y compris les murs anti-bruits, proposés à la concertation préalable, ne coûte que 31 millions d’euros.

Ceci est clairement une fin de non recevoir de RFF qui écarte, une nouvelle fois, le scénario de l’enfouissement de la voie de chemin de fer alors que les Eulaliens, les associations et les élus plébiscitent cette solution. Les préoccupations financières de RFF sont compréhensibles mais elles ne doivent pas se faire au détriment de la qualité de vie des Eulaliens !

2. Le scénario des mesures compensatoires sera ajusté par RFF

Il ressort aussi de la concertation préalable, plusieurs propositions qui ont émergé des échanges avec les Eulaliens. RFF se propose d’étudier pour améliorer le scénario des « mesures compensatoires ». Il s’agit en particulier d’abandonner l’itinéraire passant par le pont Lacroix pour rejoindre le quartier de Bellassise au profit d’autres solutions qui se rapprochent plus des flux routiers existants. RFF évoque aussi la nécessité d’un travail d’insertion de la passerelle piétonne initialement prévue à proximité du rond-point de Grand Tour.

En conclusion, RFF affiche, dans ce bilan de la concertation, une volonté d’être à l’écoute et d’informer plus souvent les Eulaliens. Nous espérons donc être enfin entendus, et ce, avant le lancement de l’enquête publique qui aura lieu vraisemblablement mi 2019.

2. Développement économique

loisirs
restauration

L’Heure du Marché » ouverture fin 2018 / début 2019 »

Faire son marché

A l’angle de l’avenue d’Aquitaine et de l’Avenue Gustave Eiffel, sur le terrain d’un ancien marchand de camping-cars, une halle « L’Heure du Marché » va ouvrir. Elle regroupera des commerçants et des artisans professionnels du « frais ». Les travaux en cours consistent en la construction d’un bâtiment de 2 721m², d’un parking de 81 places et de l’aménagement de 2 077m² d’espaces verts. Le traiteur et boulanger-pâtissier Perrin est ouvert depuis début décembre. L’heure du marché ouvrira pour sa part début 2019. Le projet est porté par la SCI familiale GL Marsac.
« L’Heure du Marché » viendra conforter l’offre commerciale de Grand Tour et répondra à la demande de produits frais et de qualité des consommateurs.

Le concept qui s’étend sur 1 411m² repose sur le principe du marché sous halle d’antan. Les commerçants indépendants, le boucher, le fromager, le primeur et le poissonnier sont réunis sous la forme d’un Groupement d’Intérêt économique. Ils gèrent une caisse commune à la sortie de la halle et communiquent ensemble sur leurs produits. Il ne s’agit pas d’un supermarché, mais plutôt d’un marché couvert et permanent avec des animations. Une attention particulière est portée par les commerçants pour privilégier les approvisionnements avec les éleveurs et les producteurs locaux.

Un projet intégré à son environnement

Implanté en recul de la voie de chemin de fer et des deux voies départementales, le bâtiment de la halle, au gabarit relativement imposant, occupe une grande partie des 8 773m² de superficie du terrain. Des pans coupés sur la façade, marquent l’identité du bâtiment.
L’architecte du projet « l’Atelier Andron » a travaillé les façades sobrement, alliant bardage bois et structure métallique gris clair. De larges vitrines marqueront les entrées du bâtiment et apporteront de la lumière naturelle en cœur de bâtiment. Un cheminement piéton sera aménagé le long des façades pour faire fonctionner le site à la manière d’un lieu de passage. Le parking sera planté de 26 frênes à fleurs, remettant des espaces verts sur cette parcelle aujourd’hui entièrement minéralisée.
La Commune, avec l’aide de la Communauté de Communes, réaménagera dans le même temps les trottoirs, l’éclairage public et sécurisera les accès.
Le long de l’avenue d’Aquitaine, des platanes seront également replantés pour conforter l’alignement d’arbres existants et renforcer l’identité paysagère de l’avenue. Deux accès sont aménagés pour permettre à la fois l’accès aux livraisons et aux clients.

Une offre autour du goût et du frais

La Commune porte, pour la zone commerciale de Grand Tour, une ambition forte de diversification de l’offre et de mobilité. L’objectif est de favoriser l’emploi et de permettre un développement harmonieux et durable.

La Zone Commerciale de Grand Tour

Le projet, qui comporte déjà un pâtissier boulanger (Perrin), regroupera aussi des artisans et indépendants du « frais ». La Halle de l’Heure du Marché abritera à terme un commerce de fruits et légumes ainsi qu’une épicerie fine (Couleur du Marché), une boucherie et charcuterie (Aurélien), une poissonnerie et une fromagerie (Beillevaire), mais aussi un restaurateur de cuisine du monde (Mosto Buffet).

La diversification de l’offre : une priorité

La zone commerciale de Grand Tour est de plus en plus attractive. Elle se développe, crée des emplois, des services, génère des recettes pour Sainte-Eulalie afin de financer ses projets et participe à l’aménagement et à l’attractivité de la Commune.
Des enseignes nationales ou locales cherchent à se développer en s’installant de part et d’autre de l’avenue d’Aquitaine. Aujourd’hui, leur implantation bénéficie en France d’une règlementation très libérale fondée sur les libertés d’entreprendre, d’implantation, d’exploitation et de concurrence.
La Commune de Sainte-Eulalie va néanmoins définir des secteurs d’implantation par type d’activité afin de soutenir un commerce plus durable. Les activités liées au développement durable, à l’économie verte sont appelées à se développer et préfigurent le modèle de demain. La commune souhaite conforter sa dynamique autour des enseignes de loisirs mais aussi favoriser de nouvelles activités sur Grand Tour, telles que l’hôtellerie, les bureaux et les activités innovantes. La montée d’enseignes haut de gamme et le développement des enseignes existantes participent à conforter l’ensemble de la zone Grand Tour.

Favoriser l’accès à l’emploi

La zone de Grand Tour compte aujourd’hui, à elle seule, 1 276 emplois directs, dont 92% en contrats à durée indéterminée en plein temps ou en temps partiel. La Commune, via sa plateforme des services publics, multiplie les initiatives pour mettre en lien les demandeurs d’emploi et les enseignes, en particulier lors des ouvertures. L’apprentissage, l’alternance, pour les jeunes, sont encouragés. Le service emploi de la Commune propose aussi, dans le cadre d’un dispositif partenarial, une aide aux créateurs et aux repreneurs d’entreprise.

MENTIONS LEGALES

Qui sommes nous ?

Maire de Sainte-Eulalie

Le directeur de la publication est : Hubert Laporte

Propriété intellectuelle et droits d'auteurs

La reproduction même partielle de ce site internet et de l'ensemble de son contenu est interdite sans autorisation.

Informatique et libertés

Conformément à la recommandation 2005-284 de la CNIL, le présent site web n'a pas fait l'objet d'une déclaration en tant que tel. Toutefois, tous les traitements de données présents ou à venir concernant le dit site ont été ou seront déclarés à la CNIL.

Les traitements susnommés sont conformes à la NS48 du 07/06/2005 éditée par la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL). Conformément aux articles 38 et 40 de la loi 2004-801 du 06/08/2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression des données vous concernant.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à :

Mairie de Sainte-Eulalie
1 Place Charles de Gaulle
33560 Sainte-Eulalie

Téléphone : 05 556 06 05 59

Ouverture du Lundi au Vendredi de 09h à 12h
et de 14h à 18h

Le destinataire des données est : Hubert Laporte, maire de Sainte-Eulalie
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Hébergement

Tous nos sites sont hébergés sur les serveurs de la société OVH.